Uncategorized

*Edith Piaf – Non, je ne regrette rien* Ezekiel: Bienvenue à tous, dans un monde merveilleux Un monde parfait. Un monde heureux Ce monde, c’est celui bien entendu d’une France forte, libre et indépendante Une France, qui n’a subie que quelques têtes nucléaires Qui ont eu un certain impact Et c’est pour ça que nous allons jouer ensemble maintenant à Fallout Fallout en Europe, plus précisément en France Nous allons retrouver 4 personnages aux noms tellement français, que je pense qu’on aurait pas pu faire mieux Cette partie, vous l’avez comprit, se passe dans une partie de l’univers de Fallout Qui est peu connue, qui est pas tellement développée Il-y-a quelques vagues informations sur le Commonwealth européen et sur les guerres qui ont pu y avoir On va forcement jouer à notre sauce Et sur cette base, nous allons rejoindre 4 personnages 4 personnages qui sont enfermés dans une abri Certaines choses restent courantes dans ce genre de jeux Ils sont enfermés depuis longtemps Et ils ont une mission, forcement Parce que cet abri, qui n’est pas un abri Vault-Tec, comme peuvent l’être les abris américains, c’est un abri de sûreté de l’Etat A l’intérieur, ce sont des militaires depuis plusieurs générations qui sont là pour reprendre le contrôle du pays, lorsque viendra le moment et rétablir l’ordre Et lorsque nous allons les retrouver, c’est justement qu’après autant d’années quelque chose de neuf vient de se dérouler Quelque chose que les générations précédentes espéraient, et n’ont jamais eu L’alerte a été reçu par l’abri et ses porte vont s’ouvrir C’est sur ce moment, alors que notre équipé est en train de s’équiper que nous les retrouvons Je profite juste de la musique (*Edith Piaf – Non, je ne regratte rien*) C’est parti Lorsque nous retrouvons nos 4 camarades, ils ne sont pas seuls Ils le savent A côté d’eux, dans 2 autres sas, 2 autres équipes sont entrain elles aussi, de s’arnacher C’est que le moment est important Vos 3 brigades, vos 3 escouades s’apprêtent à sortir Alpha-Rouge, Bravo-Vert et Charlie-Bleu Celle qui va nous intéresser aujourd’hui c’est Alpha-Rouge Et cette escouade, cette brigade qui est entrain de préparer la sortie, Elle est commandée par un lieutenant. Le lieutenant Hubert Cartier Un spécialiste de l’extérieur Pour peu qu’on puisse l’être dans ces temps difficiles Mais au moins le plus apte à savoir comment le monde autour de vous va se comporter Heureusement, il n’est pas seul. Avec lui 3 spécialistes Le 1er d’entre eux, un spécialiste d’appui nucléaire Un docteur d’ailleurs Pas médical malheureusement C’est le sous lieutenant Henri Joliot Lui-même Accompagné par 2 hommes, 2 sergents Le 1er d’entre eux: un appui technique Julien L’Horloger Spécialiste de la mécanique, formé par les meilleurs dans centaines de vidéos Qu’il a abondamment absorbé pour atteindre son niveau L’Horloger (HRP): Évidement Ezekiel: Les quelles ont peut-être eu un impact sur sa façon de parler. Mais c’est un autre problème Et enfin, l’homme de la subtilité, l’homme de toutes les situations Celui qui lorsqu’il intervient résout le problème, y comprit si le problème est la présence d’un bâtiment de 300 m² Le spécialiste d’appui feu, le sergent Clovis 5ième du nom Si vous vous demandez quel est le nom de famille, même lui ne semble pas le savoir Et lorsque nous vous retrouvons, vous êtes dans le sas Les autres brigades sont entrain de s’équiper, vous également, et vous attendez les instructions transmises par écran, les instructions du colonel Ce fameux colonel,

qui a toujours eu un langage, ma foi, franc du collier Qui est la version polie et toutes militaire pour dire qu’il vous pour dire qu’il vous injurie, ma foie assez éhontément quand il en a envie Et cette communication, elle tarde Vous finissez de vous équiper Vous êtes lourdement armés, lourdement équipés Vous avez par balles, armes lourdes, équipement lourd Vous êtes capable d’affronter le monde extérieur, mais il faudrait pour ça qu’on vous ouvre au moins la porte Or malheureusement, pour l’instant, on ne vous l’ouvre pas beaucoup Vous êtes à l’intérieur entrain d’attendre L’Horloger: “C’est long.” Cartier: “C’est plus rapide d’habitude.” L’Horloger: “D’habitude ?” Cartier: “Ah! Première fois?” L’Horloger: “Je pensais que tout le monde ici allait avoir son baptême.” Cartier: “Non, moi j’ai dû explorer un peu.” Cartier: “Posez des pièges partout, établir au moins un périmètre de sécurité.” Cartier: “Ça a bien changé, mais vous allez voir de vous-même.” Clovis (HRP): Je passe entre chacun d’entre vous et je vérifie vos armes, je check le matériel Joliot: “Hein? Ah, euh, merci Clovis.” Clovis: “De rien Joliot.” L’Horloger: “Chacun sa spécialité.” Ezekiel: Vous entendez un 1er sas. Ce n’est pas le votre Mais il semblerait qu’au moins une autre des équipes soit entrain d’avoir son petit moment. Ça y est C’est clair. Le son résonne un peu Pour ce que vous comprenez, Charlie-Bleu vient de sortir Joliot: “Ça c’était Charlie-Bleu.” Joliot: “Ça devrait plus trop tarder.” L’Horloger: “On va sortir en dernier, j’ai l’impression.” Joliot:”J’ai récupérer les derniers relevés que vous aviez effectué à l’extérieur Lieutenant.” Joliot: “Donc on devrait pas avoir de problème niveaux radiations, en tout cas sur les abords.” Cartier: “Non, on peut respirer.” Cartier: “On aura pas besoin de notre combinaison pour l’instant” Clovis (HRP): Moi je vais me diriger vers un casier et sortir un espèce d’énorme marteau, que je glisse dans une sangle derrière mon dos Ezekiel: T’avais failli l’oublier Clovis (HRP): Ça aurait été c*n, ça aurait été c*n Cartier: “Ça va bien servir ça.” Joliot: “Clovis, euh, vous êtes sûr que vous êtes pas outre chargé ?” Clovis: “Non, non, j’ai tout ce qu’il faut.” Clovis (HRP): Dis-je en prenant une mitrailleuse lourde que je pose à côté de la porte Ezekiel: L’appareil, rien qu’à le voir, tu te dis que tu n’arriverais pas à le porter probablement Joliot: “Non mais j’essaierais pas.” Ezekiel: Mais lui, ça a pas l’air de le gêner Clovis: “Je fais que suivre les ordres Clovis: “Être prêt à…” L’Horloger: “Chaque artisan a son outil.” Clovis: “Merci, merci beaucoup.” Cartier: “Et 100 kilos de muscles à ce que je vois aussi.” L’Horloger: “Nous somme ici…” Ezekiel: Encore du bruit L’Horloger: “Ah?” Ezekiel: Un sas qui s’ouvre L’Horloger: “En dernier!” Ezekiel: Visiblement, Bravo-Vert vient de partir Ezekiel: Et de votre côté, l’écran s’illumine enfin Le colonel Le colonel: “Messieurs…” Le colonel: “Toujours un peu retard Clovis.” Clovis: “Monsieur, je fais juste attention à…” Le colonel: “Colonel!” Clovis: “Monsieur, Colonel” Le colonel: “Mon Colonel!” Clovis: “À ce que tous nos équipements soient opérationnels.” Le colonel: “Je n’en doute pas. Un peu tard, parce que vous auriez pu le faire un petit peu plus tôt… mais on va faire avec” Clovis: “C’était déjà fait mon Colonel, mais je ne fais que rechecker.” Le colonel: “Lieutenant, c’est vrai ce qu’il dit?” Cartier: “Oui, c’est bien cela mon Colonel.” Le colonel: “Bon, vous vous en tirez bien cette fois Sergent.” Le colonel: “Messieurs…” Le colonel: “…C’est le grand moment. C’est votre grand moment. Rendez nous fiers.” Le colonel: “Aller, le mentons, plus haut que ça. On est pas là pour…” Le colonel: “Vous croyez vraiment que l’extérieur veut voir l’armée française comme une bande de bons à rien, la tête basse?” Joliot: “Est-ce qu’on est sûr qu’il-y-a quelqu’un pour regarder mon Colonel?” Le colonel: “Ah bah j’espère bien! Sinon votre mission sera plus simple de prévu. Vous reviendrez vite.” Le colonel: “Bon, ça va pas être bien long.” Le colonel: “Je vais vous dire la même chose qu’aux autres escouades.” Le colonel: “Vous faites votre travail, vous le faites vite, vous les faites bien.” Le colonel: “L’opérateur radio se chargera de vos rapport, si tant est que vous y pensiez!” Le colonel: “Et pour le reste…” Le colonel: “Soyez beaux, soyez élégants. Et n’oubliez pas, le prestige!” Le colonel: “Ça serait pas mal que les crevures et bouseux du monde extérieur,” “qui sont en train de bouffer des rats mutants depuis 300 générations, ou que sais-je…” “Ça serait pas mal qu’au moins ils voient qu’on vient mettre de l’ordre.” Cartier: “Oui.” Le colonel: “On est d’accord?” Tous: “Oui mon Colonel.” Le colonel: “Des questions?” L’Horloger, Joliot, Clovis: “Non, mon Colonel.” Le colonel: “Très bien, ce sont les meilleurs questions.”

Le colonel: “Bonne chance.” Ezekiel: Le micro se coupe Joliot (HRP): J’ai toujours le menton beaucoup trop en l’air L’Horloger: “Joliot, c’est bon.” Joliot: “Hein?” L’Horloger: “C’est bon.” Joliot: “Ah oui!” Joliot: “Non, je pensais à autre chose.” Ezekiel: Il commence à y avoir du bruit Ezekiel: Ah. Les voyants passent au vert On dirait que c’est le moment La porte s’ouvre Lentement Pour la 1ère fois, depuis vos parents, depuis vos grands parents, depuis vos arrières grands parents, vous allez dehors Et le monde, vous attend Le sas en ouvert Joliot: “Quand faut y aller.” Ezekiel: Lieutenant Cartier: ” Oui. Suivez moi.” Clovis: “C’est parti.” Joliot (HRP): Alors je sort avec l’arme à la main quand même Clovis (HRP): Oui, fusil et tout Ezekiel: Vous sentez que Joliot il est nerveux lui Ezekiel: vous avez beau sortir à peine de la base, il est déjà tendu L’Horloger (HRP): Je sors le petit guide Joliot (HRP): C’est uniquement de la prévoyance Clovis (HRP): Il a raison, il a raison L’Horloger (HRP): Je préfère sortir le petit guide avec toutes les astuces de survie. Et je relis Ezekiel: Il sort son guide. C’est un guide qui avait été produit par le Ministère de l’Information à l’époque Il a bien entendu prévu tous les cas de figure possible Ezekiel: C’est pour ça que Julien en est un fervent défenseur Joliot (HRP): Il est très complet d’ailleurs Cartier: “Pour l’instant suivez mes traces des pas. J’ai piégé tout les coin.” Clovis: “Très bien.” Cartier: “On sait jamais. Si quelqu’un voulait attaquer l’abri, au moins, il ne le ferait pas facilement.” Clovis: “J’espère que les équipes Charlie et Bravo étaient au courant.” Cartier: “Je pense qu’ils sont au courant.” Ezekiel: Ils ont été informés Cartier: “Leurs lieutenant ont été dehors.” Ezekiel: Vous trouvez les cadavres des 2 équipes *Rires de l’équipe* Cartier (HRP): My bad *Rires* Clovis (HRP): Bon bah écoute, l’Apha reste Ezekiel: Fort heureusement, les 2 autres escouades ne sont déjà plus en vue Cartier: “Elles ont de bons lieutenants aussi.” Ezekiel: Vous suivez le chemin du Lieutenant Cartier Chemin, qu’effectivement il faut connaitre Il parait assez tarabiscoté sur les mouvement qu’il effectue Vous le suivez quand même, parce qu’après tout vous ne connaissez pas très bien la situation, dans votre cas Et vous évolués jusqu’à quitter la zone de sécurité Pour vous, tout de même, rien qu’à ce moment là, rien qu’ici, ça reste impressionnant Parce qu’après tout, c’est la 1ère fois que vous voyez ce ciel Oui, c’est comme dans les vidéos! Mais en vrai, tout de même, c’est différent Clovis (HRP): D’ailleurs, c’est plutôt dégagé ou Joliot (HRP): Ou on a le soleil qui nous Ezekiel: C’est plutôt dégagé Ça tape quand même assez fort Clovis (HRP): On a le droit au ciel bleu quoi Ezekiel: Oui. Un beau temps pour partir. Un beau moment Cartier: “Parfait, vous avez le beau temps.” Ezekiel: Et puis, la nature Comme quoi, tout n’est pas mort dehors En effet, il-y-a suffisamment d’arbres, déjà, pour vous rassurer un coup Il faut dire que lorsque tout avait… explosé, les zones les plus rurales du pays n’avaient pas été parmi les 1ères cibles Joliot: “On est bien situés.” Ezekiel: Vous évoluez à la file indienne, prudemment derrière le lieutenant Cartier: “Bon ça va, c’est moins piégé ici.” Votre mission, même si vous n’en connaissez pas tous les détails, le lieutenant, lui a ses ordres Cartier: “Bon vous avez tous lu l’ordre de mission?” Les autres: “Oui mon Lieutenant.” Cartier: “Du coup direction la base militaire de Quillemont .” Cartier: “On doit explorer, analyser et prendre, bien sûr, le contrôle de cette base militaire.” Cartier: “L’objectif 1er, c’est de mettre en place des émetteurs radio.” Cartier: “Pour pouvoir justement contacter de nouveau l’abri.” Cartier: “Et après, vu que c’est une base militaire, prendre toutes les ressources possible, qui sait, il-y-aura peut-être des possibles véhicules.” Cartier: “Mais ça sera une parfaite base extérieur, en tout cas, pour notre abri.” L’Horloger: “Très bien mon Lieutenant.” L’Horloger: “Combien de temps de marche?” Cartier (HRP): Ô MJ, combien de temps de marche? *Rires de l’équipe* Ezekiel: Plusieurs heures. C’est pas la porte à coté

Cartier: ” Mais bon, vous êtes entrainés pour ça.” L’Horloger: “Évidement mon Lieutenant.” Ezekiel: C’est vrai que ce n’est pas la même sensation que lorsque vous étiez dans les salles pour vous entrainer Mais c’est pas forcément désagréable L’Horloger (HRP): Y’a des pentes Clovis (HRP): Et des descentes aussi L’Horloger (HRP): C’est mieux Ezekiel: Ce qui vous marque c’est que dès que vous êtes au niveau de arbres, qu’est-ce que l’air est frais Du vrai air. Pas cet air recyclé que vous absorbez depuis tellement longtemps Cartier (HRP): Je les regarde en mode admiration L’Horloger (HRP): Toutes les odeurs qui montent Ezekiel: Oui, tu regardes tes compagnons. Eux sont un peu occupés Clovis (HRP): Je scan un peu la forêt des yeux pour voir s’il n’-y-a pas des trucs Clovis (HRP): Des animaux Ezekiel: Alors, Clovis tu ne connais pas bien le monde extérieur Mais tu sais qu’avec tout ce qui s’est passé, tout peut arriver Clovis (HRP): Je sens que c’est blindé de saloperies, donc je préfère pas qu’elles nous tombent dessus Ezekiel: Tu as l’œil alerte et la main sur l’arme Après tout, c’est vrai que c’est aussi ton rôle Et puis on peut guère compter sur le sous-lieutenant Joliot Qui visiblement à l’air extrêmement occupé à calculer tout ce qu’il peut Joliot (HRP): Moi je suis un peu comme lui. J’ai la main sur le fusil laser Joliot (HRP): Mais j’ai l’œil sur le compter Geiger de temps en temps Joliot (HRP): Sans être trop préoccupé, j’essaye de suivre son évolution Clovis (HRP): Je suis à coté de lui et dès que je vois qu’il va sur le coté ou qu’il va se prendre une branche sur le coin, je l’écarte Ezekiel: Régulièrement vous entendez: “Mon Lieutenant” Joliot (HRP): Et je réagit pas quand il m’écarte Ezekiel:”Mon Lieutenant” Ezekiel:”Mon Lieutenant” *Rires de l’équipe* Joliot (HRP): Et le lieutenant suit gentiemment Ezekiel: C’est vrai que passé la 5ième, 6ième fois vous commencez à vous dire: peut-être que le sous-lieutenant devrait regarder ou il marche Mais bon. Clovis à l’air d’être patient. Tant mieux Clovis (HRP): Je respècte l’officier Joliot (HRP): Je trébuche et il me rattrape carrément Joliot: “Ah. Euh, merci Clovis.” Cartier (HRP): Je vois ça et je dis: “Quoi qu’il arrive on fait tout dans la discrétion.” “On ne connait pas encore l’ennemi. On ne sait pas qui a survécu à cette guerre atomique L’Horloger: “Mon Lieutenant, vous n’avez rencontré personne à l’extérieur ?” Cartier: “Non. Enfin… on a rencontré des petites bestioles.” Cartier: “Qui ont peut-être plusieurs têtes.” Joliot: “Des gros cafards vous nous avez ramené.” Cartier: “Ouais, ça aussi.” L’Horloger (HRP): Je cherche frénétiquement dans mon carnet Ezekiel: Que faire en cas de gros gros cafard Clovis: “Quelle distance vous avez parcouru au maximum mon Lieutenant ?” Cartier: “Quelques kilomètres.” Cartier: “Je dirais quoi ? À peu prêt 15 kilomètres.” Ezekiel: Ce qui des déjà pas mal Joliot (HRP): Oui. Mais après c’est l’inconnu Ezekiel: Après, effectivement, c’est l’inconnu Malheureusement l’abri avait été sélectionné pour une raison particulière; sa position excentrée de tous les centre urbains Vous n’aviez que peu de chance d’être frappés directement par une touché atomique Ce pari à fonctionné Mais, à l’inverse, vous êtes dans l’ignorance quasi-totale de ce qui peut se passer à l’extérieur C’est aussi, d’ailleurs, pour cette raison que vous êtes aussi bien équipés On était parti du principe qu’il était possible qu’il y ait des forme hostiles Selon les rapports, ça restait hautement improbable Mais sait-on jamais. Ça pourrait arriver Lorsque vous marchez, vous quittez enfin la zone complétement isolée, bien qui verdoyante Ce qui a toujours cet effet Pour atteindre les 1ers bâtiments Ces 1ers bâtiments, ne sont pas parmi les plus impressionnants Rien de bien glorieux. On est sur des ruines Des ruines d’un ancien passé Déjà les maisons, vous voyez, ne devaient pas dépasser la maison de campagne, ou la ferme Mais abandonnée par le temps, elle se sont effondrées Ce qui vous marque aussi: c’est que la plupart des anciens champs, ou qui à un moment ont dû l’être, ils se reconnaissent notamment par rapport aux formes dans la terre, sur la végétation, ne sont pas exploités Soit les propriétaires n’en avaient plus besoin Soit il-y-avait tellement peu de propriétaires que de toute façon, il fallait bien abandonné certaines terres autrefois fertiles et utilisées Cette 1ère battisse, c’est un corps de ferme Est-ce que vous allez la voir, est-ce que vous continuez votre chemin ? Ou est-ce que même vous la contournez ? Joliot (HRP): Moi je regarde le lieutenant personnellement

Cartier: “On va passer vite fait, inspecter, voir s’il-y-a des gens.” Ezekiel: Vous y aller tous? Tous (HRP): Oui L’Horloger (HRP): Moi je sors mon fusil, en position Joliot (HRP): Je vais en profiter pour faire un prélèvement de ce qui pousse Joliot (HRP): Pour voir ce que ça donne Ezekiel: Très bien. Joliot se rend au niveau des plantes Joliot (HRP): On va d’abord sécuriser L’Horloger: “Clovis, tu peux aller devant. Je te couvre.” Joliot (HRP): Oui d’abord on sécurise Clovis (HRP): Du coup j’avance en 1er et je vais derrière une des 1ers murs de la ferme Ezekiel: Est-ce que vous mettez votre casque, ou est-ce que pour l’instant vous les gardez ? Tous: “Oui.” Cartier (HRP): Oui pour communiquer Ezekiel: Ok. Vous installez vos casques Ils sont à la fois une protection, et utiles pour de nombreuses situations Ça ne vous donne pas, naturellement, un air fort sympathique Lieutenant, vous entrez le 1er ? Cartier (HRP): Ouais Clovis (HRP): Je suis juste derrière toi L’Horloger (HRP): Et je reste loin pour couvrir Ezekiel: Cartier, Clovis vous avancez Vous allez au niveau de l’accès principal, la porte Il n’y-a pas un bruit pour l’instant Julien et Joliot s’installent un peut plus loin pour vous couvrir Cartier (HRP): Je leur fais de signer pour encercler au cas où Ezekiel: Vous attendez Cartier (HRP): Et je rentre Ezekiel: Aller. Il te fait un signe le lieutenant, et il rentre Clovis (HRP): .J’ouvre la porte Ezekiel: Coup d’épaule. Le lieutenant entre Vous êtes à l’intérieur Cartier (HRP): Je check direct. Qu’est-ce qu’il-y-a? Ezekiel: Vous surveillez la zone Clovis: “R.A.S.” Ezekiel: Effectivement, il n’y a rien La ferme est abandonnée depuis très longtemps Les rares meubles qui ont encore des morceaux, encore debout ne valent même pas la peine d’être réutilisés Et ne parlons pas des éventuels bien matériel. Rien d’utile De vagues lames, qui sont rouillés depuis des lustres s’effriteraient probablement au 1er contact Rien se spécial Cartier: “C’est bien ce que je pensais.” Cartier: “Au pire ça fera un point de rendez-vous, si jamais on a des problèmes plus tard.” Joliot (HRP): Du coup je fais mes prélèvements Cartier (HRP): J’inspecte vite fait, mais s’il n’y-a rien du tout, je sors Ezekiel: Tu fouilles un peu plus dans le doute rien, rien. Rien Cartier (HRP): Pas de ressources ni rien donc aller hop Ezekiel: Joliot tu récupères les 1ères ressources que tu trouves Différents types de plantes notamment. Des mousses parfois, qui poussent à certains endroits Pour analyse future Clovis (HRP): Pas de traces de passage au corps de ferme? Ezekiel: Toi Clovis, tu va jeter un œil sur d’éventuelles traces Sait-on jamais Tu en fais le tour Fais moi un jet de perception s’il-te-plaît Clovis (HRP): Yep Clovis (HRP): Pfff 86 Ezekiel: Tu regardes un peu autour, mais c’est vrai qu’avec toute la végétation c’est pas forcement le plus évident Rien qui te marque Cartier (HRP): On ressort Ezekiel: Vous ressortez Fallait s’y attendre Aussi prêt de l’abri, Il n’y avait personne jusqu’à présent Joliot (HRP): C’est une ferme aussi Cartier (HRP): C’est juste pour checker Joliot: “Ça peut faire un avant-poste.” Ezekiel: En cas de souci, c’est un début. Il-y-a un toit Même si le toit est un peu affaissé Cartier: “Même pour faire des pauses pour aller à la base.” Clovis: “Au moins si jamais on se fait attaquer et qu’on a besoin de fuir, on sait qu’il-y-a ce genre de campement dans le coin où on pourra se replier” Cartier: “Exactement.” Cartier (HRP): Ça fait combien d’heures qu’on marche là? Ezekiel: Pardon? Cartier (HRP): Ça fait combien d’heures qu’on marche ? Ezekiel: Là il vous a fallu une bonne heure pour atteindre la ferme Et toi, selon des données actuelles et les coordonnées des 1ers sites que tu dois aller couvrir Vous en avez encore pour 45 minutes tout au plus Cartier (HRP): Ok c’est pas trop loin Ezekiel: Ça parait peu. Mais dans votre cas, ça reste une expérience, une épreuve Parce que vous avancez dans l’inconnu Vous continuez à progresser Et vous atteignez enfin des lieux plus urbanisés Vous croisez d’abord un grand serpent de bitume ravagé par le temps Vous pensez que c’est une des routes qui sont indiquées sur vos anciennes cartes Et donc, par conséquent, elle vous relie probablement à la civilisation. Ou du moins, ce qui en reste Joliot: “On suit ?” Cartier: “Ouais. Ça devrait nous ramener à la base.”

Cartier: ” ‘Fin d’après nos cartes, il suffit de suivre la route.” Cartier: “Et je pense qu’on devrait arriver dans une petite ville avec la base.” Ezekiel: Vous suivez donc la route Vous marchez dessus, vous vous mettez à coté ou… ? L’Horloger (HRP): Je préfère me mettre à coté Cartier (HRP): Tout dépend de si c’est ch*ant de marcher dessus ou pas Clovis (HRP): Ouais c’est ça Cartier (HRP): Si c’est vraiment tout défoncé, on marche sur l’herbe Ezekiel: Enfaite, selon la zone Vous avez des sections qui sont massacrées Et d’autres qui ont mieux survécu Joliot (HRP): Des carcasses? Ezekiel: De véhicule? Pas du tout Joliot (HRP): Oui, on est en campagne aussi Ezekiel: Vous continuez la route La suite du chemin se passe tout à fait calmement également Pas grand chose à signaler Vous me faites tous en revanche un jet de perception Joliot (HRP): Joliot ne regardait pas, pour une fois Joliot (HRP): Joliot regardait ce qu’il faisait. J’ai fait 27 Joliot (HRP): L’Horloger, quelque chose à me dire ? Clovis (HRP): Ah oui, pas mal ça L’Horloger (HRP): Je suis les yeux dans mon carnet Ezekiel: En effet, Julien L’Horloger, puisque tu avait prévu qu’il était possible que vous soyez assaillis par une force inconnue Tu es entrain de consulter la section embuscade: “Que faire en cas d’embuscade ?” Tu t’apprêtais d’ailleurs très prochainement à appliquer le point 1; Être vigilant Mais jusqu’à présent, tu étais occupé L’Horloger (HRP): Évidement Ezekiel: Fort heureusement Joliot, toi tu t’intéressais plus aux plantes autour de vous Et tu remarque du mouvement. Un peu plus loin au Nord Au bord de la route Joliot: “Stop !” Joliot (HRP): Je me mets à couvert Clovis (HRP): Moi aussi Cartier (HRP): Moi aussi, accroupi direct Joliot: “Là-bas.” Joliot: “Nord Nord-Est. Du mouvement Cartier (HRP): On a des jumelles pour regarder? Joliot (HRP): Le casque Ezekiel: T’as ce qu’il faut pour Joliot: “A coté du rocher. Légèrement sur la gauche.” Ezekiel: Vous essayez d’observer plus attentivement, concentré sur le secteur Il-y-a du mouvement c’est vrai Mais les restes de végétation vous empêche de voir ce que c’est Quelque chose bouge Ou, en tout cas quelque chose a bougé Ça ne semble plus se mouvoir Alors que, vous ne pensez pas que ça ait pu partir Clovis: “On fait quoi mon Lieutenant ?” Cartier: “On avance doucement.” Joliot: “Faudrait un autre point de vue.” Joliot: “On est gêné pas la végétation.” Cartier: “Déjà avançons.” Ezekiel: Vous avancez doucement En groupe? Déployés? L’Horloger (HRP): Arme vers le buisson Ezekiel: Vous avancez, comme vous pouvez 4 armes braquées su le buisson Autant dire que le buisson n’a pas intérêt à bouger ou pousser un grand cri Joliot (HRP): Je jette quand même des petits coups d’œil Ezekiel: Autour, on ne sait jamais Vous êtes maintenant à une trentaine de mètres du buisson Pourtant rien n’a bougé Cartier: “Toujours rien.” Clovis: “Est-ce qu’on contourne Lieutenant ?” Cartier: “Oui, allons-y.” Ezekiel: Clovis tu te décale, c’est ça? Cartier: “Clovis, Joliot à gauche.” Clovis (HRP): Oui, je vais avancé sur le côté, je vais flanquer Clovis: “Je vais prendre par le flanc la zone qu’on a repéré.” Joliot (HRP): J’obéis au lieutenant, je le suis Cartier: “Je vais prendre face. Et L’Horloger à droite.” Ezekiel: Là vous commencez vraiment à encercler ce pauvre buisson Cartier (HRP): Ça doit être un lapin Joliot (HRP): Si je me suis viandé ou si c’est un lapin, je vais être bien moi Clovis (HRP): Y’a une biche à deux têtes qui va sortir un mode “coucou” Joliot (HRP): Ah, bah on aura de quoi bouffer pour ce soir Ezekiel: vous l’avez complétement contourné Vous êtez tout autour, toutes les armes braquées Il n’y-a pas un bruit Joliot (HRP): Avec la radio: “Mon Lieutenant, qu’est-ce qu’on fait ?” Cartier: “Bah on check” L’Horloger: “Permission de siffle mon Lieutenant” Cartier: “Siffler ?” L’Horloger: “Pour attirer!” Clovis: “Permission d’avancer dans la zone mon Lieutenant.” Cartier: “Allons-y. Voir ce que c’est.” Joliot: “Aucune permission demandée.” *Rires de l’équipe* Joliot: “Je vais suivre le mouvement” Ezekiel: N’écoutant que son courage que ne lui disait rien Vous voyez Clovis aller à l’affrontement Clovis tu t’approches Joliot (HRP): Aller Clovis Ezekiel: 5 mètres. 3 mètres L’Horloger: “Vas-y Clovis.” Ezekiel: Tu secoues un peu les plantes Et évidement; quelque chose surgit

Les autres vous reculez C’est un lapin Clovis: “Je pense avoir trouvé la menace Joliot.” Joliot (HRP): Joliot te tourne le dos et regarde loin l’horizon Ezekiel: Il s’agit d’un charmant petit animal Mais qui a la caractéristique de ne pas avoir de poils C’est pas très beau Joliot: “Pas de Poils? Attrapez le!” Ezekiel: Alors vous voyez Joliot qui d’un coup s’énerve Alors que c’est un pauvre petit lapin Il est là: “P*tain il est spécial !” Tu commences à courser le lapin Et donc il s’enfuit Joliot: “Petit, petit, petit!” L’Horloger: “L’armée française…” Joliot: “C’est de la Science!” Cartier: “Si Clovis l’as pas attrapé direct, tant pis.” Clovis: “Moi j’ai vu un lapin, je me suis pas dit: je vais gâcher une munition là-dessus.” Cartier: “Non mais juste l’attraper avec la main.” Cartier: “Pour l’analysé etc…” Ezekiel: Le petit bestiau a détalé à un vitesse Clovis (HRP): Je pense qu’il a entendu le machin beugler dans mon dos Ezekiel: Oui, ça a pas aidé Joliot: “C’est pas passé loin. J’ai failli l’avoir.” Clovis: “Très beau sprint Joliot, très beau sprint.” Ezekiel: Pour vous c’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle La bonne: il y a encore des espèces animales La mauvaise: elles ont vraisemblablement subies quelques modifications Joliot: “D’où l’intérêt de faire des prélèvements” Cartier: “Je vous avais dit qu’il y avait des trucs bizarres” Clovis: “C’est noté. La prochaine fois je saignerai la bestiole et de pourra valider L’Horloger (HRP): Je voudrais remplir la section “notes” de mon petit carnet L’Horloger (HRP): Avec une description rapide du lapin Ezekiel: Tu vas jusqu’au bout L’Horloger (HRP): Tout à la fin. Sur les quelques petites lignes, et j’écris. “Lapin:…” Ezekiel: Tu as une partie: “Si par mégarde un élément potentiel nous aurait échappé, n’hésitez pas à le préciser dans ces quelques notes” Joliot (HRP): Est-ce qu’il y a une adresse à laquelle on peut envoyer des réclamations? Ezekiel: Oui. C’était apparemment dans une ville qui s’appelait Paris Où fallait envoyer des réclamations en cas de problème C’était au Ministère de la Communication Julien, si tu trouves un boite postale, tu pourra envoyer ce qui ‘il te manque L’Horloger (HRP): Je manquerai pas de trouver des timbres Ezekiel: Après votre petit problème que vous qualifirez plus tard “d’incident lapin”, vous continuez la route Joliot (HRP): J’ai quand même l’œil Clovis (HRP): C’est Jojo Lapin Ezekiel: c’est vrai qu’une bonne partie du parcours suivant, ils se foutent de toi Joliot: “Avancez Sergent.” Joliot (HRP): C’est plutôt: “Avancez SERGENT!” Ezekiel: Petit rappel de rang, du: “bon ça va, c’est bon, j’ai compris” L’Horloger (HRP): Et le sergent est mort de rire Clovis (HRP): C’est ça, c’est ça Clovis: “Oui mon Lieutenant, oui.” Ezekiel: Vous pouvez imaginer que le sergent il là: “Je fais pas exprès mon Lieutenant” Ezekiel: Avec le Lieutenant derrière qui marmonne Vous continuez Cartier: “On en sait pas ce que les radiations ont fait aux animaux.” Joliot: “Bah non puisqu’il l’a pas attrapé!” Clovis: “À part leur enlever tous leurs poils…” Joliot: “Alors vous savez, il y a des trucs derrière la peau.” Clovis: “Oui, ça je m’en doute.” Joliot: “Là aussi il peut y avoir des changements.” Clovis: “La prochaine fois je l’attraperai le lapin.” Ezekiel: Pour l’instant votre sortie, à vrai dire, vous qui vous l’imaginiez depuis si longtemps Vous imaginiez des spectacles fantastiques ou des luttes épiques contre des monstres de 30 mètres de haut Faut le dire: vous êtes un peu déçus Il ne se passe rien Tout à l’air très calme. Et la pire chose que vous ayez pu voir, c’est un lapin sans poils Joliot: “C’est pas…” Clovis: “C’est pas trop ce qu’on nous a vendu à l’abri.” L’Horloger: “Peut-être que les humains maintenant n’ont plus de poils non plus.” Joliot: “Elles sont où les hordes de communistes ?” Ezekiel: Oui, il y avait quand même cette fameuse menace soviétique Vous l’attendez toujours L’Horloger: “S’ils n’ont plus de poils, ils sont peut-être partis dans le Sud.” L’Horloger: “Au chaud.” Ezekiel: C’est possible Clovis: “Si les soviets ont perdu leurs poils, c’est pareil pour eux.” L’Horloger: “Ils sont peut-être tous morts.” Joliot (HRP): Je croise les bras en attendant. de voir où les réflexions scientifiques les mènent Ezekiel: Tu les regarde *Rires l’équipes* Clovis (HRP): Avec les 2 sergents côte à côte Ezekiel: Avec l’un: -“Mais s’il n’a plus ses poils, le russe il fait quoi ?” Ezekiel: -“Je sais pas, parce que moi, j’aurais pas de poils, je vais dans le Sud.” Ezekiel: -“Ah oui c’est vrai.” Ezekiel: Le lieutenant est entrain d’observer à l’horizon pendant que vous pendant que vous causez sous le regarde du sous-lieutenant Le sous-lieutenant qui est là L’Horloger: “S’ils n’ont plus de poils, toute la partie sur les coiffeurs dans mon guide ne sert à rien.” L’Horloger: “Je vais vraiment envoyer cette réclamation à Paris.” Ezekiel: Puis finalement, enfin Enfin apparait la 1ère chose qui vous semble un minimum intéressant Une petite ville De loin, il faut le reconnaitre, elle n’a pas l’aspect le plus glorieux du monde

Mais tout de même, il y a au moins des bâtiments Et puis surtout il y a un de vos sites Un de ces fameux sites que vous devez trouver, analyser Et éventuellement en prendre le contrôle Joliot: “La base militaire de Quillemont.” Ezekiel: Enfin vous y êtes Et c’est le moment pour vous d’espérer peut-être un peu d’action Ne serait-ce qu’avec des lapins accessibles pour du tir au pigeon L’Horloger (HRP): Si les pigeon perdent leurs plumes Ezekiel: Mais du coup ils vont dans le Sud *Rires de l’équipe* Ezekiel: Vous constatez que Julien lui, se pose des questions Julien a toujours été un cérébral Clovis (HRP): Quand il dit ça, j’avance L’Horloger (HRP): Je remplis mon carnet avec chaque animal, point d’interrogation Clovis (HRP): Quand il dit ça je laisse tombé, j’avance plus loin Ezekiel: Même Clovis ne le supporte plus Joliot (HRP): Il se désolidarise Ezekiel: Lieutenant, vous êtes en vue de la ville, quelles sont vos instructions Joliot: “Bah alors Clovis, vous participez plus au petit brainstorming scientifique ?” Clovis: “Écoutez, au bout d’un moment je pense que c’est vraiment pas fait pour moi.” Clovis: “Je vais rester la où sont mes capacités.” Ezekiel: Tes subalternes sont visiblement en train de s’envoyer des fions Cartier: “On approche de la base. Un peu de sérieux maintenant.” Clovis et Joliot: “Oui mon Lieutenant.” Cartier (HRP): Est-ce qu’on voit le point le plus haut de la ville ? Ezekiel: Oui. C’était vraisemblablement une église ou un hôtel de ville Carier (HRP): Est-ce que de l’église on aura une belle vue sur la base ou pas ? Ezekiel: Oui à priori vous aurez une vue sur toute la zone urbaine Cartier: “Bon déjà on va prendre le point le plus haut. On va sécuriser ça.” Cartier: “Et on va observer la base de loin pour voir si elle est déjà prise ou pas.” Clovis: “À vos ordres mon Lieutenant.” L’Horloger (HRP): Position d’approche.” Joliot: “Va falloir aller dans le centre quand même.” Ezekiel: Oui, si vous allez à l’église, vous passez dans le centre Ezekiel: Et c’est là qu’on voit que tout de même, mine de rien, malgré les incidents précédents, ou les petits échanges de point de vue sur le trajet Vous restez quand même des hommes entrainés A partir du moment où le Lieutenant a dit qu’il fallait reprendre un peu de sérieux et se préparer à aller dans la zone urbaine, vous vous reconcentrez Joliot (HRP): C’est vrai que là on s’est un peu lâché. C’est la 1ère fois qu’on sort, qu’on quitte la routine et le cadre de l’abri Joliot (HRP): On se détend, mais là c’est l’heure de bosser Ezekiel: Vous progressez vers la ville Arrivé à sa banlieue, à ses faubourgs, tout est désert Vous commencez à progressez vers le centre Au fur et à mesure que vous avancez Perception Joliot (HRP): Des lapins partout L’Horloger (HRP): Ça passe Joliot (HRP): Ça passe pas pour Joliot Clovis (HRP): Ça passe pour Clovis Ezekiel: Heureusement même si Joliot semble concentré encore une fois sur les effets de la radioactivité sur le béton Vous autres, vous écoutez un peu ce qui se passe autour de vous Et clairement, il y a du bruit Joliot: “Qu’est-ce que ?” Cartier: “J’entends du bruit.” Ezekiel: C’est de la musique Cartier: “On est pas tout seul.” Cartier (HRP): Est-ce qu’on arrive à savoir d’où vient le bruit ? Ezekiel: Vous avez l’impression que ça vient d’assez loin Donc celui qui la met doit la mettre sacrément fort Et ça vient du centre Cartier: “Allons inspecter.” Joliot: “Au moins on peut faire du bruit.” Ezekiel: Oui Joliot: “Ils ne nous entendront pas arriver.” Clovis (HRP): On avance comme des gros bourrins à travers la ville Ezekiel: Po po po Vous avancez plus tranquillement Cartier (HRP): Là c’est pas un lapin Ezekiel: Le bruit augmente à mesure que vous avancez C’est vraiment très fort Clovis: “Les goûts musicaux des citoyens français en bien diminués L’Horloger: “Les communistes ont peut-être remporté la bataille.” Joliot: “Soyez vigilants les gars.” Ezekiel: Vous glissez tels des ombres frôlant chaque mur Rues après rues dans votre progression Pour finir par vous arrêter à l’angle d’une rue Un peu plus droit sur votre droite, un des bâtiments les plus massifs Peut-être une ancienne mairie, c’est possible C’est de la que viennent les bruits Joliot (HRP): On voit quelqu’un à l’extérieur ? Ezekiel: Est-ce que quelqu’un jette un œil ? Joliot (HRP): Des signes de vie ? Ezekiel: Clovis il y a des formes

Des formes. Ça a l’air sacrement humain Et ça a l’air entrain de… boire Clovis (HRP): J’ai pu en compter combien ? Ezekiel: Tu en as vu que 2. Ils étaient à une fenêtre Ils avaient l’air un peu bizarre Joliot (HRP) Je suis derrière Clovis: “C’est hostile.” Clovis: “Je pense que ce sont 2 personnes entrain de festoyer.” L’Horloger: “On-t-il l’air communiste ?” Joliot: “Faut savoir s’ils sont français.” Clovis: “À cette distance je peux pas l’affirmer.” L’Horloger: “Est-ce qu’ils ont des poils ?” Ezekiel; On en reviendrait à un critère déterminant L’Horloger (HRP): Je dis ça sérieusement ! Clovis: “Je propose de vérifier ça plus tard Sergent. Je pense pas que ce soit la priorité.” Cartier: Après ils pourraient avoir des ressemblance sur la région.” Joliot: “Je suis désolé L’Horloger mais il faut que je vous prévienne.” Joliot: “Il y a peu de chance qu’on croise des humains sans poils.” L’Horloger: “Pourquoi les lapins mais pas les humains ?” Joliot: “Parce que ça peut réagir de plein de manière différentes. D’accord ? Et le lapin c’est pas pareil que l’humain, d’accord ?” L’Horloger: “Très bien ! Bien mon Lieutenant.” Clovis: “Suffit que tu lui expliques.” L’Horloger (HRP): Je suis moyen convaincu Ezekiel: Vous êtes entrain de papoter à l’angle de la rue entrain de faire: “Ils ont pas de poils.” L’Horloger (HRP): Non mais doucement, dans le casque Ezekiel: Et à dire “Ils auront des poils ?” – “Ah oui ils en auront.” Pendant que les mecs sont encore entrain de danser, vous êtes planqué à l’angle vous Cartier: “S’ils vivent ici, ils devraient en savoir plus sur la base et toute la ville.” Cartier: “Ça vaut le coup d’y aller et demander ce qu’il se passe.” Cartier: “Bref, allons-y.” Joliot: “On y va tous ensemble mon Lieutenant ou est-ce qu’on vous couvre au cas où ?” Cartier: “Oui allons-y ensemble.” Cartier: “On y va ensemble. S’ils sont nombreux et hostiles ont sera assez.” Ezekiel: À 4 vous, d’un coup vous quittez l’angle de la rue Et vous vous dirigez vers l’angle du bâtiment comme de commandos L’Horloger (HRP): En file indienne. Mode intervention Ezekiel: Toujours, vous avancez en brigade disciplinée. Rapide. Casques, tenues Et là vous entendez: “Oh p*tain c’est quoi ça ?!” La musique continue mais vous entendez qu’on agite plein de trucs dans le bâtiment Notament une personne qui fait “Oh p*tain ! Oh p*tain !” en secouant des trucs Cartier :”On rentre, on rentre.” Joliot: “On dirait des civils mon Lieutenant.” Cartier: “On va les saluer.” Joliot: “Ils faut qu’on s’annonce peut-être.” Cartier (HRP): Je toque fort à la porte Cartier: “Ici l’Armée Française. Qui êtes vous ?” Ezekiel: “Ici l’Armée Française.” Autant te dire que les mecs à l’intérieur du bâtiment commence à pleurer Clovis (HRP): Il doit y avoir un truc pour amplifier la voix en plus avec le casque Ezekiel: Et oui Joliot (HRP): Un haut parleur Ezekiel: À l’intérieur vous entendez que une fois que ça à gueuler et taper à la porte: ça a beaucoup remué sur l’instant, il y a plus beaucoup de bruit Mais avec les augmentation auditive, vous entendez clairement un “Clung cling” Clovis: “Ah.” Joliot: “Armée Française.” Ezekiel: Alors imaginez les pauvres gars Puis d’un coup ils voient 4 formes noires suréquipées qui se dirigent vers eux Et quand ils se disent “P*tain c’est quoi ça ?”: – “Armée Française !” Ezekiel: Ils sont terrorisés Joliot (HRP): Du coup ils devraient être rassurés puisque c’est l’Armée Française Ezekiel: Pour vous c’est logique. Mais ils sont terrorisés L’Horloger: “Ce sont donc des communistes mon Lieutenant.” Clovis: “Je pense qu’ils ne savent pas trop comment réagir face au retour du Gouvernement Français mon Lieutenant.” Ezekiel: Au moment où tu dis ça, il semblerait que l’un d’entre eux au moins ait choisi une réaction Joliot: “À couvert !” Ezekiel: La porte se perce de plusieurs coups de feu Ah. Clovis commence à sortir le matériel lourd Clovis (HRP): Non j’ai activé le fusil laser. Calmons nous, calmons nous Joliot: “Mon Lieutenant, on riposte ?” Cartier: “Vous avez une seule chance de vous rendre.” Ezekiel “Vous avez une seule chance de vous rendre.” à l’intérieur c’est pareil; tu sens que ça discute à voix basse Perception vous 4 L’Horloger (HRP): Oui Clovis (HRP): Nice 19 Joliot (HRP): 43 pour moi Cartier (HRP): Moi aussi ça passe Ezekiel: Ceux pour qui ça passe vous entendez: – “P*tain prévient les autres, c’est quoi ce bordel ?!” – “Je sais pas !” Clovis et L’Horloger: “Ils appellent des renfort mon Lieutenant.” Clovis (HRP): Je passe devant. Bam, chassé dans la porte. Et je laisse passer le Lieutenant

Ezekiel: Lorsque tu éclates la porte à grand coup de pied avec des bonnes grosse rangers métalliques, la porte s’éclate Derrière la porte surgissent plusieurs formes lourdement armées et équipées Et face à vous il y a, la description est étrange, un homme torse nu Les cheveux en pointe Visiblement entrain de faire tourner une vieille radio militaire de campagne de la 1ère Guerre Mondiale Et de gueuler: “Mais je sais pas ce que c’est ! P*tain je sais pas !” Clovis: “À terre ! À terre !” Ezekiel: Et quand la porte s’éclate Il lâche et il fait Clovis (HRP): On rentre dans la bâtiment Ezekiel: Il n’est pas très épais Il est aussi complétement terrorisé Il rampe au sol en arrière En faisant: “Oh p*tain c’est un bad trip, oh p*tain ! Ils sont pas là, ils sont pas là !” L’Horloger (HRP): Je vais le braquer Cartier: “Neutralisez le, mais non létal Clovis (HRP): Si je vois Julien le braquer, je m’occupe du reste de la pièce Ezekiel: Clovis continue sa route, il va dans les pièces Joliot (HRP): Je m’occupe du type, je le fous sur le ventre. Je le plaque et je lui neutralise les bras Ezekiel: Ok, tu prends des menottes plastique Il continue à être là: “C’est pas vrai, c’est dans ma tête, c’est dans ma tête.” Joliot (HRP): Je garde un genou sur lui et je reprend mon fusil pour être prêt Cartier: “Ou sont tes autres potes ?” Le junkie: “Ohlàlà c’est dans ma tête, c’est vous mes copains. Vous êtes mes copains” Joliot (HRP): Je lui attrape le menton et je lui regarde un peu les yeux Ezekiel: Alors les pupilles sont dilatées, il est sous l’effet de produits psychoactifs Joliot: “Il est totalement défoncé mon lieutenant.” Cartier: “Voilà ce qui arrive quand on est pas dans l’abri.” Ezekiel: Clovis tu continues ta progression, tu montes à l’étage et il y a du bruit. Tu en es certain Cartier: “On cherche les autres et on arrête ce bordel.” Clovis: “Mon Lieutenant, je monte à l’étage.” Cartier: “Je monte aussi.” L’Horloger: “Je sécurise les rez de chaussé.” Ezekiel: Ok, Julien L’Horloger tu continues les différentes salles encore au rez de chaussé pendant que Henri continu de couvrir Joliot: “Je couvre l’entrée L’Horloger.” Cartier (HRP): Je dis de nouveau: “Armée Française, rendez vous.” Ezekiel: Pareil ça gueule “Armée Française, rendez-vous.” avec la grosse voix A l’intérieur; du bruit commence à se faire Et puis; tu entends: “Oh p*tain, aller, aller.” Au rez de chaussé, Julien L’Horloger tu vois une forme qui fait boom *Rires de l’équipe* Ezekiel: Tu l’as vu passé par la fenêtre du rez de chaussé. Tu l’as vu faire plaf L’Horloger (HRP): La fenêtre est assez grande pour que je puisse sortie ? Ezekiel: Oui L’Horloger (HRP): J’ouvre et je sors pour interpeler l’homme Ezekiel: La fenêtre éclate sous un coup de pied pareil Clovis (HRP): CRS time Ezekiel: Alors le type est au sol. Il est vraiment L’Horloger (HRP): Je pense qu’il est déjà KO. Je lui attache les mains en lui gueulant dessus L’Horloger: “Êtes vous communiste ?!” Ezekiel: Toi à l’étage Clovis, tu as le réducteur de bruit sur les voix des autres Mais tu l’entends quand même en train de gueuler: “Êtes vous communiste monsieur ?!” Crac Clovis (HRP): Quand le mec a sauté, je avancé du coup Cartier: “Aller Clovis, on fini de sécuriser l’étage.” Le junkie: “Je sais pas je suis juste shooté.” Joliot (HRP): Est-ce que je vois la radio de où je suis ? Ezekiel: Oui t’as la radio. Elle était à coté du mec. Il était entrain de la tenir Joliot (HRP): Je baisse le son Joliot: “Oh ça fait du bien quand ça s’arrête.” Ezekiel: Tu baisses le son, qui heureusement s’arrête Clovis (HRP): Je vais continuer de fouiller l’étage Joliot: “Musique coupé mon Lieutenant.” Cartier: “Bon vérifie s’il n’y a plus personne.” Ezekiel: Tu continues à fouiller la baraque Le reste de la fouille se fait sans incident. Il ne semble y avoir personne d’autre Vous comprenez que c’était ni plus ni moins qu’un squatte Différents produits chimique sont étalés. Des cuillères, des poudres Joliot (HRP): Je vais y jeter un coup d’œil Clovis (HRP): Lorsque je trouve la labo de fortune je t’appelle Ezekiel: Joliot tu as donc un appelle de Clovis qui te dit qu’il y a un labo de fortune à l’étage Joliot: “Je vais venir jeter un coup d’œil.” Joliot: “L’Horloger on rassemble les 2 prisonniers au même endroit ?” L’Horloger: “Bien mon Lieutenant.” L’Horloger: “Je m’en occupe.” Joliot: “Tu les surveilles, comme ça je monte.” Ezekiel: L’Horloger tu fais preuve d’une subtilité, car tu ne sais toujours pas si ces individues ne pourraient pas être communistes. Tu l’embarques L’Horloger (HRP): Surtout que s’il est comme sont collègue et qu’il n’a pas de poils au milieu du torse, mais qu’il en a sur le tête, c’est bizarre Ezekiel: Sans doute des communistes Les pauvres gars, une fois que tu les as foutus ensemble, tu les regarde:

“Toi enlève le t-shirt.” Clovis (HRP): Le mec a les mains dans les dos: “enlève ton t-shirt.” Ezekiel: “Je dois savoir si tu es communiste.” L’Horloger (HRP): Je veux les interroger façon militaire basique L’Horloger: “Déclinez votre identité.” Clovis: “Si tu as besoin d’intimidation, je suis pas loin.” L’Horloger: “Je fais déjà le 1er jet. Si j’ai besoin d’aide, je t’appelle.” Ezekiel: En bas il y a Julien: “Pour quel gouvernement travaillez-vous ?” Et “Faites-vous partie des services soviétiques ?” Et les types sont là: “C’est un rêve, c’est un rêve.” Et le second: “Pourquoi ? Enlever quoi ? Oh p*tain j’ai mal.” Joliot (HRP): En l’entendant je dis quand même: Joliot: “L’Horloger, ils sont totalement sous l’effet de drogues dures. Tu vas rien en tirer.” L’Horloger: “J’essaye quand même mon Lieutenant.” Clovis: “Est-ce que vous avez un moyen de les faire redescendre ?” Joliot: “Oh oui, en 3 semaines ça pourrait se faire.” Joliot: “Je suis pas chimiste et je m’y connais pas bien. Mais suffit de voir la quantité de bordel qu’il y a dans le labo.” Joliot: “J’ai des substances blanches, une substance liquide, plusieurs seringues bien sales Clovis (HRP): Est-ce qu’on reconnait le moyen avec lequel il s’injectent leur drogue ? Clovis (HRP): Ou des produits finis ? Joliot (HRP): Y a des seringues etc Ezekiel: Voilà. Visiblement c’est soit par seringue, soit, comme il y a pas mal de poudres, par inhalation Joliot: “Vous avez un petit florilège.” Clovis: “Faudrait peut-être amener ça à l’abri pour des analyses plus poussées.” L’Horloger: “Mon Lieutenant, avez-vous besoin de mon carnet pour déterminer la substance ?” L’Horloger: “Il y a forcement quelques chose d’écrit à l’intérieur.” Joliot: “Vous pouvez jeter un œil sur votre carnet effectivement Sergent si vous avez une section.” Joliot (HRP): Moi je prends mes petits échantillons

You Want To Have Your Favorite Car?

We have a big list of modern & classic cars in both used and new categories.